Header Ads

New Jersey Devils @ Pittsburgh Penguins

Résultat de recherche d'images pour "new jersey devils vs pittsburgh penguins" La saison n'est pas terminée que Lebloguehockey.com demande sur Twitter si les Golden Knights de Vegas seront une équipe de séries éliminatoires la saison prochaine. Tout nouveau, tout beau, dit l'expression. Les Golden Knights vivent un véritable conte de fées à leurs débuts dans la LNH. La fin du scénario reste à être écrite. Peu importe, ç'aura été une fantastique entrée en la matière pour l'équipe d'expansion. Une des belles histoires de la saison 2017-18. Permettez-moi toutefois de douter fortement que les Golden Knights puissent répéter ce scénario la saison prochaine. C'est plus fort que moi, je ne les vois pas éviter la fameuse « guigne de la deuxième année », comme on dit dans le jargon au sujet du mal qui afflige souvent de jeunes athlètes. La réalité va frapper de plein fouet. Il y aura des lendemains de veille difficiles à Las Vegas. L'effet gueule de bois va être ressenti. Oui, l'équipe aura encore Marc-Andre Fleury devant le filet. Et elle devrait conserver son noyau d'attaquants et de défenseurs, le directeur général George McPhee ayant dérogé de son plan initial à la date limite des transactions. Fleury ferme la porte 00:47 • 12:30 AM Mais elle ne pourra pas répéter ses exploits qui tiennent quasiment du miracle. L'entraîneur Gerard Gallant aura plus de difficulté à tirer sur les bonnes ficelles. L'effet « on-va-montrer-à-notre-ancienne-équipe-qu'on-est-bon » va se dissiper pour les joueurs. Les Golden Knights seront attendus avec une brique et un fanal partout, même chez eux. Ils seront confrontés à beaucoup d'adversité dans l'Association de l'Ouest. Surtout qu'on doit s'attendre au retour en force d'équipes comme les Blackhawks de Chicago et les Oilers d'Edmonton. En fait, si j'avais une prédiction à faire en date d'aujourd'hui, je les écarterais du portrait des séries. @PeperleTheNinja s'interroge sur Twitter si les Canadiens peuvent se ressaisir dès la saison prochaine ou s'il faudra plutôt être patient? Les Canadiens peuvent vite se rafistoler, aucun problème. Vous vous souvenez de leur précédente saison désastreuse. C'était il y a à peine deux ans. L'année de l'échange de P.K. Subban. Les Canadiens ont été de retour dans les séries éliminatoires dès la saison suivante, la saison dernière en fait. Ils n'ont pas veillé tard au printemps, me direz-vous. On ne peut pas leur enlever qu'ils se sont relevés. Je me répète : ils ne sont pas si mauvais qu'on le croit. Ils ne sont également pas aussi bons qu'on le pense, ou qu'on le pensait avant cette saison. Ils pourraient se rafistoler (j'insiste sur l'utilisation du conditionnel), mais le directeur général Marc Bergevin a beaucoup de pain sur la planche. Il dit avoir un plan en tête. Nous avons tous hâte de le voir le déployer. Le repêchage représente une grosse partie du plan et on n'aura pas le droit à l'erreur. Il y a fort à parier que d'autres changements importants seront effectués. Le capitaine Max Pacioretty a-t-il disputé son dernier match dans l'uniforme du CH? À n'en pas douter, l'entre-saison sera fort animée. Pour ce qui est de votre autre question, à savoir si les équipes de bas de classement ont intérêt à sombrer dans la médiocrité compte tenu de la loterie qui détermine l'ordre de sélection au repêchage? À cela je répondrai simplement que : « Qui choisit prend pire! » Je crois au karma et je ne m'aviserais pas à verser dans l'insuccès par exprès si j'étais à la barre d'une équipe de bas de classement. Les équipes martèlent qu'elles préparent l'avenir. Ce n'est pas dans un contexte négatif qu'elles peuvent bien le faire. Ces équipes peuvent toutefois se permettre de se montrer ultraprudentes en ce qui a trait aux blessures. En 2015-16, le Tricolore a fait appel à 45 joueurs, incluant 15 défenseurs et cinq gardiens. Cette saison, il est rendu à 37 joueurs, incluant 14 défenseurs et quatre gardiens. Yves Desrochers demande sur Facebook si je trouve que les Rangers de New York ont emprunté la bonne voie du redressement. Les Rangers ont finalement été rattrapés par leurs succès des 12 dernières saisons. Advenant qu'ils soient exclus des séries éliminatoires cette saison, ce ne serait que la deuxième fois depuis la saison 2003-04 - une première depuis 2009-10. Ils ont rendu les armes tôt en affichant publiquement leurs couleurs. Ils ont posé de bons gestes à la date limite des transactions. Contrairement aux Canadiens, ils ont démoli plus de murs et la reconstruction s'annonce plus importante. Ils se sont toutefois bien outillés en vue du repêchage de juin, avec trois choix de premier tour, deux de deuxième tour et autant de troisième tour. On parle donc de sept choix parmi les 93 premiers ou un peu moins. Le plus grand défi sera de combler la perte du défenseur Ryan McDonagh et de préparer la relève devant le but parce que le « roi » Henrik Lundqvist ne rajeunit pas. L'acquisition du jeune attaquant Brett Howden du Lightning de Tampa Bay, dans l'échange de McDonagh et de J.T. Miller, pourrait rapporter des dividendes dès la saison prochaine. Le capitaine des Warriors de Moose Jaw dans la Ligue junior de l'Ouest est très talentueux. Il a obtenu sept points en autant de matchs pour l'équipe canadienne au dernier Championnat mondial junior. L'autre espoir obtenu dans l'échange, le défenseur Libor Hajek, est du calibre de top-4 en devenir. Mika Zibanejad, Mats Zuccarello et Chris Kreider vont demeurer des valeurs sûres à l'attaque. Brady Skjei et Kevin Shattenkirk seront les piliers en défense. Après ça, faudra y aller une brique à la fois et prendre son mal en patience pendant au minimum une saison. Alex Doiron demande sur Facebook quels joueurs acquis à la date limite des transactions pourraient avoir le plus grand impact lors des séries éliminatoires? Pour le Lightning de Tampa Bay, il faut que ce soit le défenseur Ryan McDonagh. On a payé le gros prix afin de mettre la main sur le vétéran défenseur. Ça doit rapporter gros. McDonagh est un bon joueur de séries, comme en font foi ses 41 points en 96 matchs. Il sera appelé à jouer un rôle très important. Il pourrait paver la voie à l'élimination des doubles champions de la Coupe Stanley, les Penguins de Pittsburgh. Mon deuxième choix est Paul Stastny chez les Jets de Winnipeg. On a fait son acquisition pour son expérience. Il devra en faire profiter aux jeunes joueurs de l'équipe.

Aucun commentaire